L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Nissan Ariya : offensive SUV électrique

Nissan Ariya 2020

Nissan présente le versant SUV de la Leaf, l’Ariya. Le modèle inaugure une nouvelle plateforme et un design revu qui tranche avec les propositions faites par la concurrence.

La mode est aux véhicules électriques, et aux SUV thermiques : les constructeurs voient d’un bon oeil de concilier les deux produits phares du moment pour proposer des SUV 100% électriques, comme BMW avec son iX3 présenté en détails dans notre article ici, ou encore le Peugeot e-2008 , ou le futur Opel Mokka-e en cours de développement.

Le Nissan Ariya reprend donc le gabarit du concept présenté en 2019 à Tokyo : 4,60m de long, 1,85m de large et 1,66m de haut. Alors que la question de l’autonomie des véhicules électriques est un point sensible sur lequel les utilisateurs s’interrogent, les constructeurs misent tout de même sur des gabarits imposants peu compatibles avec un aérodynamisme intéressant pour les consommations.

Style futuriste

Visuellement, la face avant est dotée d’une grande calandre toute noire (avec logo Nissan rétroéclairé) qui s’étire sur les côtés pour englober des projecteurs discrets rehaussés par une signature lumineuse évoquant le V en vigueur sur les modèles actuels de la marque. L’arrière joue aussi la carte du futurisme avec un grand bandeau de feu surplombé par un becquet de toit qui prolonge un profil évoquant celui des coupés.

Même constat à l’intérieur dont l’épure reprend également les canons actuels avec une l’usage de matériaux naturels, de discrètes touches sensitives et l’intégration de deux écrans : l’un, tactile, pour l’infotainment et l’autre se chargeant des informations relatives à la conduite. L’ambiance est sérieuse et peut compter sur des inserts cuivrés et un éclairage d’ambiance personnalisable pour rajouter un peu de chaleur.

Le Nissan Ariya inaugure une nouvelle plateforme modulaire CMF-EV pensée spécialement pour les véhicules électriques de l’Alliance Renault-Nissan. Elle accueille, sur l’Ariya, une vaste offre de moteurs électriques proposant, en deux roues motrices, deux alternatives : 217 et 242 chevaux. La première motorisation proposera une autonomie de 360 kilomètres grâce à une batterie de 65 kWh, tandis que la seconde disposera d’une batterie de 90 kWh promet 500 km d’autonomie.

Nissan Ariya : puissance et autonomie

En quatre roues motrices e-4rce, l’utilisateur pourra choisir entre 279 (340 km d’autonomie avec la batterie 65 kWh), 306 (460 km d’autonomie avec la batterie 90 kWh ou 395 chevaux (version Performance, 400 km d’autonomie, batterie 90 kWh) grâce à deux moteurs implantés sur chacun des deux essieux.

Quant aux aides à la conduite, Nissan embarque dans son Ariya tout son savoir-faire avec la conduite autonome de niveau 2 déjà disponibles sur la Leaf (lire aussi : essai longue durée Nissan Leaf), le pédalier intelligent e-Pedal ou encore l’aide active au stationnement.

Pour le moment, aucun tarif n’a été communiqué mais nous devrions en savoir davantage au moment de son lancement commercial, prévu pour 2021. Il faudra sûrement s’attendre à un prix avoisinant les 50 000 euros, hors bonus.

Saito BARDEN

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter